Historique de l'opération MISAB

< Retour au détail de l'opération MISAB

MISAB       Centrafrique

Mission interafricaine de surveillance des Accords de Bangui (1997-1998)

 

La MISAB a été créée le 31 janvier 1997 par une coalition de pays africains, déployée le 8 février 1997 et autorisée le 6 août 1997 par la résolution 1125 du Conseil de sécurité de l’ONU. Son mandat a pris fin le 15 avril 1998 lorsque la France lui a retiré son soutien logistique et financier. Elle a été aussitôt remplacée par la MINURCA.



En 1996, la crise politique et économique qui secoue la Centrafrique menace le régime du président Ange-Félix Patassé lorsque des mutineries éclatent. À la demande du président Patassé, la dix-neuvième Réunion au sommet des chefs d'État et de gouvernement de France et d'Afrique, tenue en décembre 1996, a confié aux présidents gabonais, burkinabé, malien et tchadien le mandat de négocier une trêve entre les forces loyales au président Patassé et les mutins. Le 25 janvier 1997, ceux-ci concluent les accords de Bangui, dont la surveillance est confiée à un comité composé des quatre présidents médiateurs. Ceux-ci décident de créer, à compter du 31 janvier 1997 la Mission du Surveillance des Accords de Bangui (MISAB).