Centrafrique

 

4 mars 2009

Centrafrique

Le dirigeant du Mouvement des libérateurs centrafricains pour la justice (MLCJ), le capitaine Abakar Sabone, a déclaré hier que son groupe « reprend les armes, mais on ne dénonce pas encore les accords » signés avec le gouvernement centrafricain, soit le cessez-le-feu et l'accord de paix du 7 décembre. Le MLCJ et le Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) d'Abdoulaye Miskine avaient attaqué le 21 février la ville de Batangafo.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MICOPAX MINURCAT