Centrafrique

 

5 mars 2009

Centrafrique

Lors de l’ouverture lundi de l’Assemblée nationale centrafricaine, son président, Célestin Leroy Gaombalet, a dénoncé les récentes attaques contre Ndélé, Bossembélé et Batangafo. M. Gaombalet a « du mal à comprendre » ceux qui, lors du Dialogue politique inclusif, « se sont contentés de demander pardon du bout des lèvres (et qui) reprennent à nouveau le chemin de la rébellion pour soi-disant obtenir le respect des engagements qui auraient été pris en leur faveur».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MICOPAX MINURCAT