Publications

Rapport sur le CPS de l'UA

Rapport sur le CPS


Le Rapport sur le Conseil de paix et de sécurité est un rapport mensuel détaillé dédié aux enjeux complexes auquel fait face le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine. Le programme d’élaboration de rapports sur le CPS de l’Union africaine est une initiative de l'Institut d'Études de Sécurité (ISS) mise en œuvre depuis août 2009 par son bureau d'Addis Abeba, en Éthiopie. Dans le cadre d’un partenariat avec le Réseau de recherche sur les opérations de paix (ROP), celui-ci est désormais également disponible en version française.

 

Le Rapport mensuel comprend des analyses de situations nationales et de problématiques transversales faisant l’objet d’un examen par le CPS, ou sur lesquelles l’ISS souhaite attirer l’attention du CPS. Le rapport propose également des scénarios, des options politiques et d'autres pistes d’action. Ainsi, le rapport fournit une analyse indépendante de l'actualité africaine en matière de paix et de sécurité qui correspond aux enjeux et aux sujets fondamentaux prévus à l’ordre du jour du CPS. Le rapport mensuel s'appuie sur les exposés écrits et oraux mis à la disposition de la présidence et des membres du CPS ainsi que des autres États membres de l'UA.

 

Les publications du Rapport sur le Conseil de paix et de sécurité sont disponibles à la fois sur le site de l'ISS et sur celui du ROP.



5 mai 2015

Rapport sur le CPS - No. 68

Version française
English version

Une nouvelle édition du Rapport sur le Conseil de paix et de sécurité, la version française du Peace and Security Council Report, est maintenant disponible sur les sites du ROP et de l’ISS. Pour l’édition d’avril 2015, les chercheurs d'ISS vous proposent un texte sur l’implication renouvelée du CPS dans la recherche d’une solution au Sahara occidental ainsi que sur la vulnérabilité des femmes et des enfants dans les situations de conflit en Afrique. Vous est aussi présentée une analyse sur la situation au Soudan du Sud, où les discussions menées par IGAD ont échoué. Le Rapport fait également le point sur la montée des tensions dans la région disputée d’Abyei, située à la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud. Enfin, la rédaction s'entretient avec l’Ambassadeur de la Namibie en Éthiopie et présidente du CPS pour le mois de mars 2015, S.E. Mme Anne Namakau Mutelo, qui a dirigé la récente visite de terrain du CPS au Mali, effectuée conjointement avec le COPS de l’UE.

30 mars 2015

Rapport sur le CPS - No. 67

Version française
English version

Une nouvelle édition du Rapport sur le Conseil de paix et de sécurité, la version française du Peace and Security Council Report, est maintenant disponible sur les sites du ROP et de l’ISS. Pour l’édition de mars 2015, les chercheurs d'ISS vous proposent un retour sur la première mission de terrain conjointe au Mali du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine et du Comité politique et de sécurité de l’Union européenne. Vous sont aussi présentées des analyses sur le projet de concept d’opération de la Force multinationale mixte pour la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram et sur les désaccords entre l’ONU et le gouvernement congolais quant au processus de désarmement des FDLR. Le Rapport fait également le point sur la situation en Somalie. Enfin, la rédaction s'entretient avec l’ancien président du Burundi et actuel Haut-Représentant de l’UA pour le Mali et le Sahel, Pierre Buyoya, à propos des derniers développements au Mali


24 févr. 2015

Rapport sur le CPS - No. 66

Version française
English version

Lors du Sommet de l’Union africaine, les chefs d’État et de gouvernement ont reporté la présentation d’un rapport crucial sur le Soudan du Sud et décidé d’envoyer une force régionale pour lutter contre Boko Haram. Plusieurs réunions ont eu lieu en marge du sommet, notamment sur la Libye ou sur les sources alternatives de financement de l’UA. Achevées tard dans la nuit, les discussions n’ont pas permis d’aboutir à un accord sur le partage du pouvoir au Soudan du Sud.

Plusieurs scrutins à risques étant prévus cette année, le CPS doit préparer une réponse aux éventuelles violences résultant des élections qui auront lieu en 2015 sur le continent africain. Malgré le début des discussions à Genève, les violences se poursuivent en Libye. Le nouveau Groupe international de contact sur la Libye pourrait être la solution pour une réponse concertée à la crise. L’Ambassadeur Maman Sidikou, Représentant Spécial de la présidente de la Commission pour la Somalie et Chef de l’AMISOM, parle des gains effectués dans la lutte contre Al Shebab.

12 janv. 2015

Rapport sur le CPS - No. 65

Version française

 

Pour cette édition de janvier, les chercheurs d'ISS vous proposent une analyse pays sur la Libye, une autre sur le Soudan du Sud ainsi qu’une analyse de l'insécurité qui prévaut dans l'est de la RDC. Le Rapport fait également le point sur les efforts visant à éradiquer la pandémie du virus Ebola en Afrique de l'Ouest et se penche sur les conséquences de la réponse de l'UA face à la crise ayant secoué le Burkina Faso à l'automne 2014. Enfin, la rédaction s'entretient avec Bruce Mokaya, chef de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) auprès de l'UA.




Le Rapport sur le CPS de L'UA

Le programme d’élaboration de rapports sur le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) est une initiative de l'Institut d'Études de Sécurité (ISS) mise en œuvre par son bureau d'Addis-Abéba, en Éthiopie. Le programme vise à fournir une analyse des travaux du CPS de l’UA qui soit approfondie, facilement accessible et qui exprime le point de vue de la société civile et du monde universitaire.

 

Le programme élabore et publie un rapport mensuel sur les travaux du CPS, disponible en anglais et en français, qui comprend des analyses de situations nationales et de problématiques transversales faisant l’objet d’un examen par le CPS, ou sur lesquelles l’ISS souhaite attirer l’attention du CPS. Le rapport propose également des scénarios, des options politiques et d'autres pistes d’action. Ainsi, le rapport fournit une analyse indépendante de l'actualité africaine en matière de paix et de sécurité qui correspond aux enjeux et aux sujets fondamentaux prévus à l’ordre du jour du CPS. Le rapport mensuel s'appuie sur les exposés écrits et oraux mis à la disposition de la présidence et des membres du CPS ainsi que des autres États membres de l'UA.

 

Le rapport mensuel du CPS est diffusé gratuitement, tant dans sa version électronique que papier, à un public diversifié et en pleine croissance, particulièrement en Afrique, en Europe et en Amérique du Nord.

 

SON Contenu :

 

Cette publication, qui n'est pas directement affiliée à l'Union africaine, vise à la fois à sensibiliser le public aux travaux du Conseil et à mettre à la disposition de ce dernier l’ensemble des informations nécessaires à une prise de décision éclairée. Le rapport mensuel du CPS passe en revue les situations faisant l’objet d’une alerte précoce, examine les questions en suspend et contextualise les situations nationales à l’ordre du jour. Il élabore également différents scénarios et propose des pistes d'intervention qui pourraient être mises en œuvre par le CPS, les communautés économiques régionales (CER) concernées, les Nations Unies ou la société civile. En outre, le rapport contient des articles portant un regard rétrospectif sur les travaux antérieurs du CPS afin d’encourager la réflexion sur les orientations de cet organe. À cet égard, le rapport se réfère aux documents pertinents de l'UA, des CER et de l'ONU en plus de prendre en compte d'autres sources utiles d'information en lien avec des questions examinées dans le passé.

Diffusion :

Le rapport est librement accessible sur les sites Internet de l’ISS (www.issafrica.org) et du ROP (www.operationspaix.net), et il est également possible de le recevoir gratuitement en s’abonnant en ligne. Le public cible comprend les membres du CPS, la Commission de l'UA, les États membres de l'UA, les CER, les organisations de la société civile, les médias d’informations, les partenaires de l'UA et d’autres acteurs, notamment les Nations Unies, l'Union Européenne et, plus largement, la communauté diplomatique et le milieu de la recherche.